"Chanter, créer, retrouver notre lien spontané avec la musique, son âme, notre âme...

Elever nos voix, dans un double mouvement :

  - l’un vers l’intérieur pour contacter qui nous sommes, qu’est-ce qui est en nous à un moment donné, la résonance de ce rythme ou de cette mélodie dans notre corps, dans notre esprit ;

  - l’autre vers l’extérieur pour partager cette intimité retrouvée.

Je chante ? Je suis chanté ? L’expérience devient ainsi magique, sacrée, libératrice, thérapeutique même, source du plaisir qui procure une vrai présence à la vie, à soi, à l’autre." 

 

 

 

Enaurah Simon Plaza découvre la musique au travers du chant, des percussions et de l'expression corporelle dès l'âge de 6 ans. Quelques années plus tard, elle commence le piano. Elle se forme au conservatoire du Liceo de Barcelone, à l’école de musique moderne Aula de Barcelone, puis en musicologie à La Sorbonne à Paris. Là, elle y découvre l'ethnomusicologie et la richesse des chants du monde.

En 2012, elle intègre Les Polyphonies Bourlingueuses d’Aix en Provence, un ensemble de chants du monde et d’improvisation vocale. Sa rencontre avec Marie Prost, qui les anime, marque un tournant : elle retrouve la joie qui l’habitait enfant, dans ses premières expériences musicales. Elle réalise plusieurs stages d'improvisation, en particulier avec Marie Prost et Jean-Yves Penafiel. Ils lui permettent de redécouvrir les moyens d'apprentissage ludiques de la transmission orale propre au chant polyphonique traditionnel. Grâce à cela, elle retrouve la joie de la création dans l’instant, seul et en groupe.

Sa pratique de yoga, de qi gong et de méditation sont autant d'éléments qui nourrissent sa manière de transmettre la musique, dans le lien au corps, le lien aux sons, à la voix et au chant.

 

Enaurah anime les Polyphonies de la Terre depuis 2014.